Se remettre d’un accouchement difficile

Accouchement difficile

L’accouchement est un événement qui peut s’avérer éprouvant pour certaines mamans mais qui peut être une simple formalité pour d’autres.

Il peut donc être difficile de se remettre d’un accouchement, aussi bien physiquement que moralement.

L’accouchement peut être un vrai traumatisme

L’accouchement est vécu différemment selon les femmes :

  • Il y a celles qui arrivent à la maternité, qui accouchent deux heures après leur arrivée et qui ressortent de la maternité à peine fatiguées. Il faut reconnaître que ces mamans représentent une petite minorité.
  • Il y a celles qui ont un accouchement difficile mais qui « oubli » dès qu’on pose leur bébé sur leur ventre.
  • Et il y a celles pour qui l’accouchement est synonyme de douleurs, de fatigue, de déception lors par exemple d’une césarienne ou d’une épisiotomie et parfois de complications imprévus. Il peut être difficile alors de se remettre d’un tel accouchement.

Un accouchement sans péridurale est un accouchement avec des douleurs intenses. Nombreuses sont celles qui jurent de ne plus jamais accoucher.

Beaucoup de femmes vous diront que vous oublierez cet épisode traumatisant en serrant votre bébé contre vous, mais ce n’est pas toujours le cas…

Conseils pour reprendre des forces après un accouchement éprouvant

Césarienne, épisiotomie, forceps laissent des traces physiques mais également morales. A cet événement éprouvant, s’ajoute souvent la fatigue des premiers jours du rôle de maman.

Lorsque vous êtes à la maternité, parlez de ce que vous ressentez au personnel soignant. Les sages-femmes et le gynécologue vont vous rassurer et vous expliquer tout ce qui se passe dans votre tête et votre corps.

Une fois de retour à la maison, tout peut se compliquer. En effet, vous vous sentez seule face à votre détresse, vous êtes fatiguée par le rythme qu’impose votre nouvelle vie de maman, vous pouvez ressentir encore des douleurs, vous n’aimez plus votre corps et vous avez le sentiment de ne plus assurer.

Attention, il vous faudra agir avant que la dépression post natale ne s’installe.

Il est important que vous vous reposiez. Un bébé demande beaucoup d’énergie mais il dort aussi beaucoup. Profitez-en pour faire des siestes et ainsi bien récupérer.

  • Ne restez pas seule enfermée chez vous.
  • Allez-vous balader et occupez-vous de vous en allant chez le coiffeur, l’esthéticienne, faire les magasins, vous faire masser…
  • Confiez votre bébé et faites une soirée en amoureux de temps en temps.
  • Parlez avec votre conjoint et votre entourage de ce qui se passe dans votre tête. Il ne faut surtout pas culpabiliser de ne pas être en forme.

Si vous avez eu une césarienne et que vous êtes déçue, beaucoup de personnes vous diront que c’était nécessaire pour le bien de votre bébé ou pour vous. Sur le moment, cette explication ne vous suffira pas, celle-ci est pourtant vraie et réaliste.

Au niveau des douleurs physiques, parlez-en avec votre médecin que vous consulterez au cours de vos rendez-vous d’après accouchement. Ils trouveront les mots pour vous expliquer tout ce que vous devez faire et comment faire face à cette situation.

Rassurez-vous, tout est une question de temps et en quelques semaines, vous retrouverez votre forme d’avant.

La cicatrice d’une césarienne qui peut faire peur, les points d’une épisiotomie qui font mal, la fatigue d’un accouchement qui a duré de nombreuses heures peuvent faire que l’après accouchement se passe mal. Cependant, il existe des solutions autant physiquement que moralement. Parlez-en et surtout ne vous enfermez pas dans cet état de mal-être.

Retour de couche

Le retour de couches

Le « retour de couches »...

Slider concilier vie de couple et parents

Concilier sa vie de couple et de jeunes parents

Devenir parents, il faut être honnête, provoque...

Pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire Accouchement

Qui sommes-nous ? | Partenaires | Mentions légales | Nous contacter | Annonceurs | Politique de vie privée